1285, route 112

Austin, Québec J0B 1B0

info@natur-ose.com
 

Tel : 514-947-8790

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon

© 2020 Natur-Ose

  • Chantale Belhumeur

Mon nom est Myo


Mon nom est Myo. Je suis un globule rouge du sang de Georges, né de la moelle osseuse quelques secondes avant son accident cardio-vasculaire.  J’ai pour fonction le transport de l’oxygène, pourvoir aux substances nécessaires pour nourrir les cellules et l’évacuation les déchets de son organisme. 


Mon espérance de vie est de quelques heures à 3 mois.  Pour l’instant, je cours avec les quelques 2 à 10 millions de globules rouges qui ont été fabriqués en même temps que moi.  Je cours pour survivre et sauver Georges.  Je commence mon voyage au cœur de Georges qui lui est rapidement amené vers le Centre de Cardiologie le plus près.


Il y a 5 à 6 litres de sang dans le corps de Georges formé de plasma, de cellules sanguines et plaquettes.  Dans le tout petit millimètre de sang où je vis présentement, il y a environ 5 millions de mes confrères globules rouges.  Les globules blancs quant à eux sont plus gros que nous et leur nombre est de 5 à 8 millions.  Leur fonction est de défendre l’organisme contre les microbes.


Dans ce millimètre de sang, il y a quelque 250 à 500,000 plaquettes sanguines qui s’occupent de la coagulation du sang et environ 7% de protéines.  Croyez-vous que ce soit beaucoup ? Eh bien, 90% de la matière est de l’eau.  L’eau est un élément essentiel à la circulation du sang et de l’oxygène dans le corps humain.  Elle me facilite grandement la tâche.


J’arrive au cœur de Georges.  Tout est bloqué.  Un mini orifice m’aide à passer.  Le cholestérol est tellement collé à ses artères que j’ai du mal à m’y faufiler.  Georges est un gros mangeur.  Il mange en vitesse, fume et prend un verre à l’occasion.  Il faut bien relaxer, non !  Mais le pire est que Georges est stressé … très stressé.  Mais pour l’instant, pas question de relaxer, car Georges entre en salle d’opération où les médecins vont devoir débloquer ses artères.  Lorsqu’elles seront débloquées, je serai propulsé dans son corps.  Venez visiter !


Son cœur est un merveilleux muscle d’appoint qui accélère ou ralentit la vitesse du sang.  C’est une pompe extraordinaire située entre les poumons, au milieu de la poitrine, légèrement penchée vers la gauche.  De la grosseur du poing de son propriétaire, le cœur ou muscle cardiaque d’une personne dite normale bat environ 70 fois à la minute.


Le muscle cardiaque est constitué de muscles lisses et de muscles striés pour la solidité et la souplesse dont il a besoin pour travailler.   Toutes les parties du cœur travaillent ensemble pour s'assurer que le sang coule toujours selon le même trajet.   Je circulerai d’abord du côté droit du cœur et ensuite du côté gauche.   Le cœur, c’est le cerveau de la cage thoracique et il joue sa mélodie en trois mouvements.


Dans un premier temps, j’entre dans l’oreillette droite du cœur qui se remplit du sang des veines.  Au deuxième temps, il y a contraction de l’oreillette droite qui ferme l’entrée afin que je ne revienne pas dans les veines et ouvre la sortie vers le ventricule.  Quand le ventricule est plein, je suis propulsé dans l’artère pulmonaire ou je vais recevoir l’oxygène dont j’ai besoin pour alimenter le corps.


Au troisième temps, le cœur prend un repos, pendant que moi je me dirige dans le corps de Georges tout oxygéné.  Tout ça s’est déroulé en 0.8 seconde – 0.3 pour le premier et second mouvement et 0.5 pour le troisième, soit le repos.   Si le repos est plus long, c’est que le cœur a besoin de repos pour fonctionner 24 heures par jour pendant toute une vie.


Mais revenons une fraction de seconde vers l’arrière, aux poumons, où j’ai été oxygéné.  Les poumons ont la fonction essentielle de faire passer dans le sang l’air extérieur contenant l’oxygène pour ensuite rejeter l’acide carbonique vers l’extérieur.  Ils sont entourés d’une membrane appelée plèvre qui est composée de deux feuillets glissants un sur l’autre pour faciliter le gonflement et dégonflement des poumons. 


Maintenant que je suis bien oxygéné, je reprends ma route dans le réseau de Georges.  Le système sanguin est constitué d’artères, de veines et de capillaires, qui au moyen de valvules, se contractent pour me faire avancer.  C’est un réseau de ramifications qui nourrit et nettoie tout le corps humain.


Les artères contiennent le sang rouge qui est bien oxygéné et qui transporte le sang jusqu’aux différentes cellules corporelles.  Les artères sont volumineuses au départ du cœur pour ensuite se diviser et se subdiviser encore pour devenir des artérioles et ensuite des capillaires artériels.


Les veines contiennent un sang plutôt foncé contenant les déchets qui proviennent de l’organisme et qui retournent au cœur et aux poumons afin d’être oxygénés.  Comme les artères, elles sont volumineuses et se subdivisent jusqu’à devenir des capillaires veineux.


C’est au niveau des capillaires, qui sont de minuscules vaisseaux sanguins servant à l’échange des matériaux de la nutrition, que les globules rouges vont traverser, vont céder l’oxygène et vont réacheminer l’acide carbonique vers le cœur pour s’oxygéner.

Je voyage vers le cerveau de Georges.  Le cerveau est le principal consommateur d’oxygène.  Sans oxygène, il devient confus et a du mal à se concentrer.


Les reins ont pour fonctions de filtrer et d’épurer le sang éliminant ainsi les déchets du métabolisme par l’urine.  Les reins sont composés de plus d’un million de néphrons chacun.  Les néphrons sont comme des reins microscopiques et c’est en leur cœur que le sang se filtre et se débarrasse des substances toxiques par la formation d’urine qui sera stockée par la vessie pour être plus tard rejetée à l’extérieur du corps par l’urètre.


Les glandes surrénales quant à elles sont situées au-dessus des reins.  Elles ont plusieurs fonctions importantes, comme, entre autres, la régularisation du glucose, des graisses et des protéines ainsi que la sécrétion de l’adrénaline qui agit sur le système nerveux et permet l’adaptation aux situations de stress.


Bientôt, c’est la rate.  C’est une réserve de sang très pur, très oxygéné et extrêmement riche en éléments nutritifs.  Elle est la grande réserve de fer du corps humain. Elle a pour fonction la fabrication de globules rouges ainsi que la destruction des globules rouges anormaux ou trop vieux.  Peut-être serai-je détruit ici dans quelques temps.   Mais pour l’instant, je vais continuer mon voyage vers les reins et glandes surrénales.


Voilà donc une partie de mon voyage au cœur de Georges.  C’est simple et compliqué à la fois.  Plusieurs fois, j’en ferai le tour pour nourrir et oxygéner les diverses cellules et organes de son corps.  Georges va de mieux en mieux.  Il suit maintenant un entraînement modéré et s’alimente mieux.  Son système fonctionne.  Il ne voudrait pour rien au monde revenir en arrière … et moi non plus.

9 vues