• Chantale Belhumeur

Les allergies saisonnières - partie 2


Après avoir lu comment se déroulait la réaction allergique, nous voici donc aux traitements des allergies saisonnières.


Il y a plusieurs choix : des traitements par les plantes en tisanes, en décoction et/ou en teintures, par les huiles essentielles, par l’homéopathie ou autres formes holistiques. Il y a cependant toujours deux volets, les traitements préventifs ou de fond, qui travaillent sur votre « terrain » et les traitements d’urgence, qui aident lors de crises. Le traitement de fond est d’au moins trois mois, voire l’année au grand complet.


Voici quelques plantes qui aident le système immunitaire à reprendre des forces.

Le Reishi pour ses propriétés régénératives. C’est un champignon médicinal qui aide, entre autres, à diminuer l’impact négatif du stress. Il tonifie les systèmes immunitaire et nerveux.


L’astragale est également une tonique du système immunitaire.


Le sureau noir, un bel arbre d’ici, est efficace pour tonifier et réparer les muqueuses aidant ainsi à diminuer les larmoiements et écoulements. La prunelle a les mêmes propriétés.


L’ortie facilite l’élimination des toxines. Elle est nettoyante, reminéralisante et tonique quand elle est prise à long terme, elle peut être prise durant toute l’année. Comme elle augmente le volume de l’urine, il faut aussi penser à boire beaucoup d’eau. Elle est également très nutritive et peut-être prise en phase aiguë. La verge d’or contient des antihistaminiques et est efficace en phase aiguë. Et l’euphraise aide à diminuer les sécrétions des yeux et du nez.


Évidemment, il existe beaucoup d’autres plantes qui aident le système immunitaire et le « rhume des foins », dont l’ail, l’échinacée, le thym et plusieurs autres.


Pour un traitement aux huiles essentielles; là aussi ça peut être assez exhaustif et il faut voir en premier lieu les symptômes de la personne. Il y a les huiles riches en monoterpénol qui ont la capacité de moduler le système immunitaire, dont le Melaleuca (tea tree), le thym et le géranium. Les huiles riches en chamazulène qui sont des antihistaminiques naturels, dont la tanaisie et la camomille allemande. L’estragon contient également des propriétés anti-allergènes. La plupart des huiles essentielles issues des arbres d’ici (du Québec) contiennent des monoterpènes qui aident à décongestionner. La liste est longue et les formules sont souvent personnalisées puisque chaque personne est unique et développe ses propres symptômes, son terrain et son environnement.


Pour l’homéopathie, je n’irai pas sur ce terrain puisque je n’y connais pas grand-chose. Si ça vous intéresse, vous pouvez certainement trouver une ou un homéopathe près de chez vous.


L’idéal est de coupler plusieurs plantes et/ou traitements. Tisanes, teintures ou huiles essentielles, c’est vous qui devez décider de la manière qui vous sera la plus accessible.

Pensez également à l’acupuncture qui est la plupart du temps très efficace en situation de crise.


La naturopathie peut vous aider à mieux comprendre votre terrain et ainsi choisir l’approche qui vous convient le mieux.


N’oubliez pas que votre terrain a besoin de bons nutriments par l’alimentation et la bonne supplémentation toute l’année. Plus le terrain est fort, moins il est malade. C’est la simple logique. Peut-être trouvez-vous que cela coûte cher ? Calculez tous vos frais lorsque vous êtes « malade ». Dites-vous que plus vous êtes « malade » plus vous affaiblissez votre corps. C’est encore logique. L’armée doit être nourrie pour gagner des batailles, il en va de même de votre armée personnelle, soit votre système immunitaire. Il ne peut pas tenir sans de bons nutriments.


Souvenez-vous que c’est dans la durée qu’on y gagne ! Si la patience est de mise, elle est aussi très efficace.


Bonne saison !

43 vues