1285, route 112

Austin, Québec J0B 1B0

info@natur-ose.com
 

Tel : 514-947-8790

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon

© 2020 Natur-Ose

  • Chantale Belhumeur

La santé, ce n'est pas juste pour les autres


Mesdames, je m'adresse surtout à vous et messieurs, faites vous plaisir. 

Êtes-vous concernée par votre état de santé ?  Vous allez répondre que oui, bien sûr.   Maintenant, priorisez-vous votre santé?  


Dans ma pratique, c’est fou comme les gens disent être concernés par leur état de santé et pourtant ce n’est pas leur priorité.  Soit, ils remettent à plus tard : « Je vais prendre rendez-vous après ceci ou après cela »; ou encore pire, les autres passent avant, surtout pour vous mesdames.


Combien de fois, j’entends :


-« Mon mari ou ma mère ou mes enfants ont besoin de vitamines, d'un rendez-vous, etc ».

-« Ah! Oui! Et vous ? »

-« Pour moi, je vais regarder ça plus tard »


Mais qu’est-ce qui peut faire que nous remettons notre santé à plus tard. Peut-être l’argent.  Ou peut-être parce que notre sacro-sainte culture nous a tourné vers notre prochain. La femme ne doit-elle pas prendre soin des siens et s’oublier un gros peu. 


Évidemment, c’est normal de prendre soin de ceux que nous aimons (lire « de notre prochain »), mais si nous ne prenons pas soin de nous, si nous sommes fatiguées, épuisées au soir, si nous « tombons », qui prendra soin de notre prochain quand nous ne serons plus disponibles pour eux ? Vont-ils seulement comprendre que vous n’en pouvez tout simplement plus.  Et qui dit que notre prochain ne peut pas prendre soin de lui-même.  C’est aussi son propre défi et aussi son propre pouvoir.


Évidemment, je ne parle à ici de situations extrêmes et préoccupantes ou encore d’enfants en bas âges auxquels nous devons apprendre à aussi prendre soin d’eux-mêmes dans l’amour d’eux-mêmes.


La relation aux autres, c’est aussi prendre soin de soi d’abord.  Se donner pour mieux donner.  S’aimer pour mieux aimer.  Se bâtir pour mieux bâtir … enfin vous voyez le concept.


Le concept de la santé n’est pas si difficile à comprendre.  Nous devons d’abord s’occuper de la nôtre, comme dans l’avion où nous devons mettre notre masque avant celui de l’autre.  Parce que bien s’occuper de notre santé, ce n’est pas attendre d’être malade, c’est prévoir de ne pas l’être.  La prévention pour nous et pour les autres.


Et quand nous souffrons, sommes fatiguées, manquons de sommeil, de fer, développons de l’asthme ou tout autre petit ou grand inconfort, nous ne sommes plus en prévention.  Nous débutons une dégénérescence, un début de maladie qui, si nous n’en prenons pas soin rapidement, deviendra une grande maladie, une maladie chronique. Et comme je me plais à le dire : « La maladie n’est pas normal.  Le corps n’est pas fait pour être malade. Nos cellules savent. »


Alors la prochaine fois que vous penserez à répondre « je vais regarder ça plus tard », arrêtez-vous et demandez-vous si vous méritez la santé ? Si non, c’est triste pour vous.  Si oui, pourquoi attendre à demain ou dans deux ou trois semaines ou mois ou années pour commencer à se sentir bien.


A tous les jours, nous sommes bombardés de belles phrases comme : « La vie se vit aujourd’hui », « N’attendez pas à demain », « Il y a 1440 minutes dans une journée, vous pouvez en trouver 30 pour … »


Poster ces phrases sur Facebook c’est bien, mais les appliquer c’est encore bien mieux ! Vous ne pensez pas ?  Vous avez un temple magnifique, il faut l'entretenir.