• Chantale Belhumeur

Je ne sais pas trop


Ce n’est pas la première fois que je vous parle de course … et ce ne sera pas la dernière. 

Vous choisissez de lire ou non !  Parce que, à peu de chose près, tout est un choix.


Je ne sais pas trop si un sport nous choisit ou si nous choisissons notre sport.  J’ai une amie qui est dingue du vélo.  Ses voyages sont des voyages de vélo.  Elle déroule l’asphalte dès les beaux jours.  Wow !  Une autre amie est dingue de ski alpin.  Elle ne pense qu’à son prochain voyage de ski.  Une autre est au ski de fond et une autre au patin. Moi c’est la course, mais pas d’asphalte, non ! la course en sentier … mais je crois que vous savez!


Je l’aime parce que c’est un sport de performance individuelle et je l’aime parce que c’est un sport social.  Sur la ligne de départ, tout le monde se parle.  A l’arrivée, tout le monde se parle. Rendu à la bière, tout le monde se parle. C’est un sport festif et animé. C’est un sport qui me représente bien.


Dans la vie comme dans une course, j’ai besoin d’un but, une ligne d’arrivée déterminée.  Sinon je ne sais pas trop où aller, comment faire, quoi faire.  Je suis dispersée.


Dans la vie comme dans une course, je m’entraîne, je pratique, je me trompe, je tombe, je me relève et je réussis, même si c’est parfois difficile.


Dans la vie comme dans une course, je dois penser à mon alimentation si je veux bien terminer ce que j’ai commencé, si je veux avoir l’énergie de passer la ligne d’arrivée sur mes deux pieds et avec le sourire.


Dans la vie comme dans une course, j’ai besoin d’un temps de repos pour récupérer, pour voir le prochain but, la prochaine étape.


Dans la vie comme dans une course, j’ai besoin de solitude, de ce moment de grâce où je suis unie à la nature qui m’entoure, la roche, la racine, la neige, la pluie.


Dans la vie comme dans une course, j’ai besoin de la compagnie de mes amis et amies, ma famille, la communauté.  J’y puise énormément d’énergie et de bonheur. Ça me donne des ailes pour continuer. Pour atteindre mes buts. Pour rester motivée, déterminée.


J’ai 55 ans et je cours en trail.  Je cours parce que j’aime ça.  Je cours par choix. 

J’ai 55 ans et j’ai des centaines de projets.  J’ai des projets parce que j’aime ça.  J’ai des projets par choix.


J’ai 55 ans et je choisis de vivre en santé, de bien m’alimenter, d’utiliser sur ma peau et dans mon environnement des produits propres et non-toxiques, de faire du sport et d’être fabuleuse. Je choisis tout ça parce que j’aime ça. Je choisis tout ça par choix.

J’ai 55 ans et comme dit si bien la chanson : Je sais! Je sais! Je sais que je ne sais pas, mais ça - au moins - je le sais.


Aux bienheureux qui me liront jusqu’à la fin, je vous invite à faire un choix, de choisir un but, d'être déterminé, de le vivre intensément jusqu’à sa réalisation pour ensuite en choisir un autre.


Parce que j’ai 55 ans et encore beaucoup de choses à réaliser, alors je ne sais pas trop comment, mais je sais que je vais y arriver … que je passerai la ligne d’arrivée.  Je suis déterminée, parce que j’aime ça et par choix.


Bonne santé

0 vue